Go Big Red

Voilà nous sommes le 14 octobre à New York. Mais avant de parler de cette ville il faut que je vous raconte notre incroyable périple à Lincoln durant tout le week-end.

Après une nuit à l’hôtel nous sommes allées manger au Taco Jhon’s (qui entre nous est vraiment moyen niveau saveur). Ayant besoin de savoir où se trouvait la fac, je suis allée demander à un couple à côté de nous. Et l’un d’eux était l’assistant directeur de l’université. Et à partir de cet instant la réputation des américains s’est vérifiée. Ils ont proposé de nous emmener en voiture et après nous avoir montré la salle de conférence de Marion, sa femme le rappelle proposant de nous héberger pendant deux jours et de nous inviter à un mariage (non mais pinces moi Marion on va à un mariage). Nous allons donc chercher nos valises sans vraiment comprendre ce qu’il nous arrivait. Et nous allons  à leur maison, dans un vrai lotissement chic le cliché! Tout un étage nous était réservé.

Après s’être reposées un petit peu, jet lag oblige (ça fait très bordeau chesnel de dire ça), nous allons faire une marche autour du lac de la résidence voyant les décorations d’halloween. Linda notre hôte nous explique que c’est très important pour les enfants mais que comme partout il y a des gens excessifs et que ce n’est pas non plus banal de maquiller sa maison comme un camion volé.

Mike rentre peu après du boulot et nous allons nous préparer pour le repas de la vieille du mariage (oui ils font le repas la veille) à Omaha. Là arrivées dans un restaurant italien très chic pour eux, cocasse pour nous. Un mélange de paravents japonais de bustes antiques aux visages asiatique au milieu de duchesses françaises, de paysages peints sur les murs drapés d’une couverture polaire léopard, et de colonnes reconstituées pour encadrer les portes. (comme je suis stupide j’avais oublié l’appareil photo…).

Les plats arrivent. En entrée on nous propose des dés de tomates et de l’ail entier trempé dans de l’huile. Mike  a goûté franchement et m’a regardé d’un air « tu avais raison ce n’est pas comme ça que ça se mange ». Le plat principal est servi, chicken parmesan, tortellini aux petits poids, poulet à la toscane. Ils sont très bons mais nous avons été les seules de notre table à choisir des plats élaborés. Comme quoi ils adorent les pâtes à la sauce tomate. Nous rentrons ensuite à Lincoln.

Le lendemain matin Linda nous avait préparé un super breakfast des tartines avec de la gelée de coing avec un sucre à la cannelle qui se rajoute sur tous les plats sucrés.

Il est temps d’aller à la fac pour la présentation de Marion. La fac! Je ne vous ai pas encore parlé de cet endroit comme dans les films! Haha c’est énorme. Les campus sont fabuleux, grands avec tout ce qu’il faut. Tout le monde porte le même sweat, un gros sac à dos et une gourde comme s’ils allaient mourir de soif alors qu’il n’y a pas un seul étage sans distributeur de boisson ou nourriture. Ah oui! La cafét’ est un starbucks…

Nous croisons Mike tout le temps qui nous explique un des mystères des pierres au centre du campus qui ont été déposées sur de la glace pour ne pas briser le sol. Puis nous trouvons le magasin (oui il y a un supermarché au sous sol…), et achetons nous aussi un pull avec les insignes de Lincoln. Et là l’intégration fut totale des sweety à tout va, des sourires, nous appartenons enfin à ce monde.

En milieu d’après midi départ pour le mariage nous mettons les robes de soirée prévues pour les sorties à NY. L’arrivée à Omaha se fait dans une église récente, remplie de monde. Tout est parfaitement organisé, un homme nous accompagne pour remonter l’allée jusqu’à notre banc. Les demoiselles d’honneur arrivent en premier, viennent ensuite les hommes et enfin au bras de son père la mariée en pleurs.

Tout était parfaitement cliché. Nous sortons ensuite de l’église rangée par rangée pour faire une nuée de bulles à la sortie du couple. Mike et Linda devant porter leur oncle au restaurant nous partons avec leur fille Michelle, son mari et leurs deux filles. Celle ci est professeur et nous parlons des situations professionnelles pour comparer nos deux pays. Il semble que le métier de professeur ne soit l’Eldorado nulle part. Nous avons ensuite parlé de New York, des voyages comme quoi même si on sait à quoi s’attendre c’est toujours plus impressionnant en vrai.

Arrivées au repas après les présentations un buffet était à disposition, il y eut ensuite un toast et le wedding cake qui entre nous était plus savoureux visuellement qu’en vrai! Les mariés ont ouvert le bal, il y eut le jeté de bouquet, de jarretière, la danse payante (autre version de la collecte pour le voyage de noce). Puis après s’être déhanchées sur des musiques typiques (même le quadrille héhé) nous sommes rentrées au motel. Enfin un motel de haut standing, courtyard (j’aime les lits king size pour une personne,je crois bien en acheter un pour mon appart en rentrant).

Le lendemain matin Mike était allé chercher des donuts pour le petit déjeuner et nous avons tous mangé ensemble dans la chambre. Discutant de tout et de rien. Nous avons montré nos photos, expliqué ce qu’il y avait à visiter, ce qui nous avait marquées ici. Mais nous savions que nous passions un moment unique comme si nous étions avec notre propre famille.

Le départ sonna à 11h direction l’aéroport.

Publicités

Pas besoin d'adresse mail, laissez simplement un nom. Merci pour le com!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s