La beauté dans l’espace temps

En regardant des photos des mes voyages (Londres) je suis tombée sur une photo prise au Victoria and Albert museum.

Et bien les canons de mode changent avec ses mouvements. Si au moyen âge les femmes étaient belles moitié chauves avec un ventre rond aujourd’hui, Kate Moss a fait le raccord en entre mince et type brindille. Alors ces mannequins ne sont pas anorexiques elles ont 12 ans. Si peu de femmes ont sa morphologie, qu’étant un modèle cela engendre une dérive. Mais relativisez! Elle n’aurait pas suscité les mêmes regards il y a 60 ans.

Pourquoi imposer une beauté? Le seul point commun que l’on retrouve est la jeunesse.
Question de fertilité ou de peur de la mort? Tout le monde a sa version.

Simplement tous les extrêmes ont été à l’apogée : grasse, blanche, masculine la taille extra fine, gros seins, petits seins… Mais tous les goûts sont aussi dans le présent. Les cintres mettent en valeur les vêtements. Les hommes choisissent toujours ce qui se rapproche de la mode mais qui garde une part de sensualité avant tout. Autrement dit du naturel dans le charme.

La voilà la vraie vénus parfaitement équilibrée moyenne en tout point et unique comme tout être. Juste belle. Cette jeune fille pourrait être bien des adolescentes d’aujourd’hui…

Pourquoi je vous parle de ça?

Car j’allais à la clinique de chirurgie esthétique pour une épilation définitive et en discutant avec le personnel j’ai appris que énormément de jeunes filles (17 ans) se faisaient refaire la poitrine… Mais pas des gros seins juste 1 ou 2 bonnets en plus.

Dans la salle d’attente une jeune et jolie fille d’une vingtaine d’année a été appelée pour des injections!

Mais reste lààààà malheureuse, tu vas pas te faire ça non! L’infirmière m’a expliqué que c’était pour prévenir les rides… Et ben elle a pas fini… Et nous ne sommes qu’à Toulouse alors je n’ose imaginer les autres villes.

Je peux vous assurer que je regardais les filles différemment en sortant! C’est un sujet difficile, car il s’agit d’un choix d’une liberté suite à un vécu. Mais n’est elle pas une tangente à la dictature de la mode?

Je ne comprends pas la mutilation qu’elle soit rituelle, ancestrale,(sauf liée à la haine de soi), tout du moins consentie.
Et qu’est ce que consentir? L’éducation le groupe laisse-t-il les gens libres de choisir… Ceux qui prétendent que les défauts doivent s’afficher n’en ont jamais eu. Mais il est essentiel d’inculquer le détachement du regard des autres. Il y a moche et moche. Et si on ne se regarde pas sous un bon angle un jour, on trouvera toujours quelque chose.

Mon arrière grand mère Rachel (je n’aurais jamais cru parler d’elle sur ce blog) disait en se regardant dans la glace avant de partir : « voilà si ça ne plaît pas à quelqu’un il n’aura qu’à regarder ailleurs ».

Publicités

4 réflexions au sujet de « La beauté dans l’espace temps »

  1. article tres interessant encore une fois!
    La beaute se percoit aussi diferemment selon les regions du monde; les asiatiques par exemple veulent toutes avoir un gros nez bien proeminent a l europeenne, une peau la plus blanche possible (les produits de whitening en Thailande se vendent tres bien); elle sont souvent complexees par leur petite taille etc etc…
    Malgre le relatif faible pouvoir d achat des thailandais, les cliniques de chirurgie esthetique low cost poussent comme des champignons dans les rues de bangkok; les ravages de la dictature de la mode et du marketing…
    La majorite des europeennes qui viennent ici fantasment sur la taille fine des thailandaises; tout cela pour dire que l on desire toujours ce que l on a pas…

    • Exactement Marc la seule différence est que les asiatiques ne s’en cachent pas. En Europe le malaise est perceptible. On le fait mais il ne faut pas que ça se sache et pourtant personne n’est aveugle…

  2. Pas mal du tout comme article! Cela fait réfléchir, et soulève de nombreuses questions…
    Mais qu’est-ce qui pousse ces jeunes femmes à modifier leur corps de la sorte ? La mode ? La peur de ne pas correspondre aux critères de beautés imposés par les médias et le marketing ? Celle de ne pas plaire ? Complexe physique ?
    Quand on impose un standard physique, que l’on nous dicte comment être physiquement, comment s’habiller, je trouve que cela est une très grave atteinte à l’identité de chacun. Se modifier de cette manière, c’est abandonner ses particularités, et ses défauts. Mais il semblerait aujourd’hui qu’il soit plus facile de les effacer que de les accepter…

    • Voilà Stain tu as poussé la réflexion jusqu’au bout. Le courage n’est pas une valeur mise en avant du moins pas le courage de tous les jours. Et sans celui ci on fait l’autruche.

Pas besoin d'adresse mail, laissez simplement un nom. Merci pour le com!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s